Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 15:20

L’écrivaine et amie Arlette Schneider vient de récidiver avec la publication d’un nouveau roman sur une Algérie des souvenirs… Elle écrit « l’Algérie m’a insufflé une bouffée d’oxygène, elle m’a rempli les poumons de son énergie, celle de sa terre, de toutes ses essences, du soleil, du ciel bleu et de la mer, Alger, j’en rêve encore ! ».

Avec émotion, sincérité et suspense, à travers des paysages envoûtants et une galerie de personnages authentiques, la plume stylée d’Arlette Schneider nous conte l’Algérie et en particulier Alger, Tipasa … dans l’histoire d’Ariane, la Pied Noir, et de Robert, le Texan.

L’histoire romancée commence après la deuxième guerre mondiale en « Algérie Française ». Ariane et Robert naissent le même jour; ils dorment, côte à côte, dans le même berceau, à Alger.

Arlette Schneider : ALGER, je n’ai pas oublié.

Guidés par le fil d’Ariane, par l’amour de leur terre natale et portés par l’amitié des Algériens, les « jumeaux de berceau » nous font vivre une réalité qui leur a échappé mais qu’ils ne peuvent pas oublier, l’avant 1962 et l’après.

Arlette ne fait pas que d’écrire de magnifiques romans, elle est aussi Artiste Peintre. D’ailleurs, la page de couverture d’ « ALGER, je n’ai pas oublié » est illustrée par une de ses œuvres.

Vous pouvez vous procurer « ALGER, je n’ai pas oublié » auprès des EDITIONS Hugues de Chivré ou encore mieux :

Vous pouvez vous le procurer auprès d'Arlette Schneider qui vous l'enverra dédicacé.

artslettreschneider@laposte.net

Bonne lecture.

Repost 0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 17:36

Ce huitième Salon du Savoir Faire Pieds Noirs et de leurs amis Catalans a fermé ses portes, avec les souvenirs de merveilleuses rencontres. Ci-dessous quelques photos :

Avec le chef de la buvette…

Avec le chef de la buvette…

Avec Jean Paul Andry de chez ART PRO

Avec Jean Paul Andry de chez ART PRO

Avec le Vice Président Stéphane LUCCI et son épouse

Avec le Vice Président Stéphane LUCCI et son épouse

Avec le Vice Président André Levezac

Avec le Vice Président André Levezac

Au stand d’inscriptions pour les dîners spectacles

Au stand d’inscriptions pour les dîners spectacles

Voici quelques sourires que nous ont offert des exposants de ce salon

Rencontres au Salon de Port Barcarès… 4 ème partie
Rencontres au Salon de Port Barcarès… 4 ème partie
Rencontres au Salon de Port Barcarès… 4 ème partie
Rencontres au Salon de Port Barcarès… 4 ème partie
Rencontres au Salon de Port Barcarès… 4 ème partie
Rencontres au Salon de Port Barcarès… 4 ème partie
Rencontres au Salon de Port Barcarès… 4 ème partie
La médaille d’honneur de ce salon a été remise aux Pantomimos

La médaille d’honneur de ce salon a été remise aux Pantomimos

Ils seront là l’année prochaine pour vous accueillir au neuvième salon.

Ils seront là l’année prochaine pour vous accueillir au neuvième salon.

Dans quelques semaines sur le site « album de la troupe spectacle animation C.J.P. » vous trouverez les photos ci-dessus et beaucoup d’autres sur notre séjour à « Port Barcarès » …

Repost 0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 19:39

Lors de ce salon, j’ai rencontré Claude Nal et son épouse Françoise avec qui j’ai pu m’entretenir de la pièce de théâtre écrite par Claude. C’est en Novembre 2011 que Claude m’a contacté par mail pour me demander de collaborer à la mise en œuvre artistique de sa pièce « le serment de l’Orane ». Après avoir pris connaissance du manuscrit, c’est avec plaisir que j’ai accepté de le conseiller sur un plan scénique et artistique pour mettre en lumière un fait historique et dramatique sur la fin de l’Algérie Française. À la buvette du salon du savoir faire, Claude me disait son bonheur de constater que depuis la « première » fin 2012, sa pièce est maintenant jouée dans différentes villes du sud de la France. Un succès qu’il doit à un très bon metteur en scène et à une troupe de comédiens méditerranéens qui ont su épouser avec justesse cette tragédie.

À regarder sur http://www.jh-dhonneur.fr/Orane.htm

Les Pantomimos avec C. Nal à son stand

Les Pantomimos avec C. Nal à son stand

De gauche à droite : G. Mène, C. Nal et J-P Ballester à la buvette

De gauche à droite : G. Mène, C. Nal et J-P Ballester à la buvette

Autre rencontre toute aussi sympathique avec l’équipe de « Radio Web Toulon ». Pendant ces trois journées ils ont assuré des directs avec des reportages, des interviews, reliant ainsi le Salon de Port Barcarès à la Côte d’Azur.

Rendez vous sur http://carmonathierry.wix.com/radio-web-toulon#

l’équipe de « Radio Web Toulon » entourant le Président du Salon.

l’équipe de « Radio Web Toulon » entourant le Président du Salon.

Thierry Carmona en « direct » sur Radio Web Toulon  en compagnie des Pantomimos et de Jean Jacques Bricco (généalogiste).

Thierry Carmona en « direct » sur Radio Web Toulon en compagnie des Pantomimos et de Jean Jacques Bricco (généalogiste).

Bientôt je vous proposerai une quatrième et dernière partie.

Jean Paul

Repost 0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 18:18

Au cœur de ce salon Les Pantomimos ont évolué dans « le silence des mots » à la rencontre des exposants et du public. C’est à la fin de chaque prestation, après avoir retrouvé l’usage de la parole et dévêtus des « costumes du spectacle » que nous avons eu, laissant passer dans un premier temps la surprise de notre identification, ce plaisir de converser avec les uns et les autres.

merci à Claude Nal (écrivain exposant) pour cette photo

merci à Claude Nal (écrivain exposant) pour cette photo

Vendredi midi, le Poète Stéphanois Messaoud GADI s’installe à notre table au « restaurant du salon », encore tout ému du magnifique poème écrit de sa plume qu’il vient de lire sur scène. Il nous parle de son amour des mots, de son souci permanent de « communiquer » avec les autres pour donner et en échange recevoir… Soudain, il s’arrête de parler pendant quelques secondes, il écarquille grand les yeux avant de s’étonner d’avoir à ses côtés ceux qui incarnent dans le spectacle « le silence des mots » et avec qui il a voulu être photographié quelques heures avant le repas.…

photo prise au stand du "poète stéphanois"

photo prise au stand du "poète stéphanois"

Cette rencontre à notre table, devant un plat de « loubia », nous permet de faire connaissance avec l’équipe de « radio web Toulon » ( j’en reparlerai ) et avec ce poète Stéphanois demeurant à Saint Etienne. Ce dernier a grandi dans l’amour de la « langue française » et de ses auteurs à cause d’une professeur de français convaincante au collège de Bagnols-sur Cèze. Au hasard de la conversation qui s’installe, on peut saisir dans ses mots la souffrance morale endurée lors de son enfance passée derrière les « barbelés français de la honte », il en parle peu et avec pudeur, Messaoud GABI se veut, avant tout, reconnaissant à sa prof de français qui lui a offert cette chance de la découverte littéraire qui lui permet d’encrer sa poésie sur l’humain, une poésie teintée d’humour, d’amour, de réflexion. La souffrance de son enfance, de son pays perdu, il n’en fait pas un « étendard revanchard » même si Messaoud n’a rien effacé de ce passé douloureux vécu au camp de Saint Maurice de l’Ardoise dans le Gard où il fut, comme de nombreuses familles de Harkis , « parqué » à l’âge de huit ans avec ses parents pendant de longues années derrière des barbelés. Toujours souriant et plein d’enthousiasme à notre table mais aussi à son stand pour la promotion de ses ouvrages, Il m’a semblé heureux parmi les siens ( Pieds Noirs - Harkis, Catalans et ceux d’ailleurs).

Je vous invite à lire l’article de Serge Payrau « Messaoud GADI, les mots sans frontières »

http://desabuzze.blogspot.fr/2013/01/marseille-provence-2013-le-reve.html#!/2013/01/marseille-provence-2013-le-reve.html

Et feuilleter son site web :

http://gadi-site.fr/topic/index.html , vous y découvrirez ses ouvrages et peut être vous aurez plaisir à accueillir à votre prochain « salon » ce poète stéphanois.

à l’heure du dessert oriental et du thé à la menthe, le spectacle reprenait sur scène avec l’intervention de l’Association « Femmes Internationales Murs Brisés », ces jeunes femmes nous ont fait vibrer au rythme des danses régionales de là-bas.

Rencontres au Salon de Port Barcarès… 2 ème partie.
Rencontres au Salon de Port Barcarès… 2 ème partie.

D’autres rencontres ont eu lieu à ce salon, c'est à suivre…

Alors à bientôt sur mon blog.

Jean Paul,

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 20:57

Le Barcarès, c’est dans cette petite commune d’un peu plus de 4000 habitants située à 22 km au nord de Perpignan ( Pyrénées Orientales ) qu’en 2007 Gabriel MENE, président de l’U.S.D.I.F.R.A. ( Union Syndicale de Défense des Intérêts des Français Repliés d’Algérie ) et les membres de son bureau ont eu l’idée de réaliser un salon consacré au savoir faire Pied Noir. La réussite de cette première édition a conduit l’U.S.D.I.F.R.A à renouveler chaque année cette rencontre avec le soutien de la municipalité. Au fil des années ce salon très apprécié de par sa diversité et sa convivialité a vu le nombre d’exposants et de visiteurs augmenté pour devenir le « Salon du Savoir Faire Pied Noir et de leurs amis Catalans ».

L’édition de ce 8 ème salon se veut être : la « transmission du savoir faire au cœur des générations » pourquoi ? Gabriel MENE l’explique simplement et je le cite « Participant à différentes manifestations associatives je me suis rendu compte que le passé était toujours au rendez-vous avec des images que nos enfants n’avaient peut être pas toujours envie de voir. Je me suis dit que pour nos générations futures il fallait montrer ce que leurs parents, dans la difficulté d’une réinstallation mal préparée, étaient capables de faire dans tous les domaines : artistiques, sportifs, littéraires, culinaire, agricoles, scientifiques, etc »

A Port Barcarès, un salon où le « savoir faire des Pieds Noirs » est mis à l’honneur.

Trois journées à la découverte de ce Savoir Faire avec la participation d’artisans, d’artistes peintres, de poètes, d’écrivains, d’historiens, de photographes, de sculpteurs, de créateurs artisanaux… des stands divers avec du Bio, du cosmétique, de l’alimentation, des spécialités gourmandes, des produits régionaux etc. Dans ce salon, les visiteurs pourront rencontrer l’animateur de la Radio P.N. ou encore l’auteur de la pièce théâtrale « le serment de l’orane ».

Vendredi 05 Septembre de 15 heures à 17 h 30 des conférences sur « le droit des rapatriés »

Côté spectacle :

Vendredi 05 Septembre, à 20 h 00 : dîner spectacle avec André CATALDO et sa troupe de chanteurs, musiciens et danseurs.

Samedi 06 Septembre , à 20 h 00 : dîner spectacle avec « French Latino » où vous pourrez vous laisser emporter par une vague de fraîcheur méditerranéenne en compagnie de Jean Paul GAVINO et sa fille Michelle.

A Port Barcarès, un salon où le « savoir faire des Pieds Noirs » est mis à l’honneur.

Au cours de ces trois jours, vous rencontrerez ça et là dans les allées de ce salon « Les Pantomimos » accompagnés de leur poussette musicale.

A Port Barcarès, un salon où le « savoir faire des Pieds Noirs » est mis à l’honneur.

Dates à retenir : 05, 06 et 07 Septembre 2014

L’adresse : Mas de l’Ille

Boulevard Rois de Majorque

sortie voie rapide N°12

66420 LE BARCARES

Repost 0
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 12:07
5 juillet 1962 … silence sur un massacre !

Un silence insupportable pour les rescapés et les familles des victimes. Malgré les nombreux témoignages des survivants relatés sur des blogs, dans la presse... malgré l’intervention d’associations pour que la vérité soit dite … le silence de l’État est toujours aussi pesant.

Cinquante années se sont écoulées et il est temps que les archives aussi bien françaises qu’algériennes soient ouvertes à tous les historiens et qu’une enquête internationale digne de ce nom soit entreprise pour qu’on mesure l’ampleur exacte de ce massacre qui s’est déroulé le 05 Juillet 1962 à Oran.

C’est pour cette raison que j’ai signé la pétition en ligne :

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/massacre-oran-5-7-62-silence/10721

Ce n’est pas pour soulever des rancoeurs ou attiser la haine contre qui que ce soit. Nous avons tout simplement soif de vérité et de justice. Alors si vous aussi vous partager cette soif du savoir, signez cette pétition.

Repost 0
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 13:16

Le quotidien Algérien « Liberté » a publié sur son site internet une enquête, suite à des arrestations, sur ces pilleurs de tombes qui visent les cimetières chrétiens. Le quotidien souligne que les profanateurs font partie d’un réseau qui dépouillent les cadavres d’objets de valeur pour les revendre dans des salons de capitales occidentales…

Un excellent article à lire sur :

http://www.liberte-algerie.com/actualite/des-pilleurs-de-tombes-chretiennes-arretes-ils-recuperent-des-objets-de-valeur-destines-a-la-vente-a-l-etranger-205670

Un non respect des morts de confession chrétienne restés sur cette terre d’Algérie, une souffrance pour tous ceux qui en sont partis pour cause d’indépendance en laissant reposer là-bas leurs morts.

Le cimetière Saint Eugène d'Alger, là où reposent mes morts.

Le cimetière Saint Eugène d'Alger, là où reposent mes morts.

Repost 0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 16:29

claude nalClaude NAL, l'auteur de « le serment de l'Orane » était à la recherche d'une équipe pour jouer son œuvre. J'ai reçu un mail de lui l'année dernière, puis le scénario et enfin suite à mes notes, nous avons eu plusieurs entretiens téléphoniques pour peaufiner l'adaptation sur scène de cette pièce dramatique.

 

L'histoire est dramatique, elle raconte le vécu d'une bande d'étudiants oranais désœuvrés par l'exode qui s'annonce. Cette histoire aurait pu être la mienne à Alger si j'avais eu quelques années de plus... Ce qui est certain, la majorité des jeunes de cette époque 1961 – 1962 retrouveront dans « le serment de l'Orane » les mêmes angoisses vécues face à l'abandon de la terre natale, la même souffrance qui a provoqué chez la jeunesse d'une Algérie Française moribonde un mélange de peur, d'injustice, de déchirement, de deuils et de révolte dans l'impuissance… c'est pour cette raison et dans un esprit de vérité que j'ai accepté de collaborer à cette pièce en y apportant des conseils scénique et artistique.

 Premiere-17.jpg

En résumé A la fin de l’année 1961, Jean-Pierre, président de l’association des étudiants d’Oran, et les membres de son bureau vivent les derniers mois de l’Algérie Française, qui se meurt. Au milieu d’évènements où s’entremêlent attentats du F.L.N, réactions de la population et de l’O.A.S., couvre feu et perquisitions, enquêtes des Renseignements Généraux, ils vivent dans l’angoisse. Ils échappent miraculeusement à l’horrible journée du 5 juillet 1962 avant de se retrouver à Marseille où ils font le serment de rester fidèles aux valeurs de leurs aïeux. En prologue, un professeur d’histoire fait un exposé destiné aux étudiants – mais aussi aux spectateurs – sur l’histoire du Nord de l’Afrique depuis la création de Carthage jusqu’à l’arrivée des Français en 1830 

Cette pièce a été jouée le 16 Décembre 2012 à Marseille, d'autres représentations sont prévues et en cours de programmations... Pour en savoir un peu plus je vous donne rendez vous sur le site de : http://www.jh-dhonneur.fr/Orane.htm

 
Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 16:47

 

plaque 1962La proposition de loi votée le 22 Janvier 2002 par l'Assemblée Nationale vient d'être présentée dix années après devant le sénat, le jeudi 08 Novembre 2012. Cette loi faisant du 19 Mars, date anniversaire du cessez le feu de 1962, une « journée nationale du souvenir » en mémoire des victimes de la guerre d'Algérie.

 

Les sénateurs de la République Française se sont prononcés par 181 voix pour, 155 contre...

http://www.senat.fr/scrutin-public/2012/scr2012-20.html

 

Une date qui ne rassemble pas le peuple français puisqu'elle condamne à l'oubli les victimes de l'après « 19 mars 1962 »...19 Mars 1962 … Fin de la guerre d'Algérie ?

 

155 sénateurs et sénatrices ont dit NON et ont voté CONTRE, par respect et pour ne pas se faire les complices d'un mensonge qui porte atteinte à la mémoire de celles et ceux qui sont morts après ce 19 mars 1962 …

 

Les anciens combattants, les repliés d'Algérie (Harkis et Pieds Noirs) et tous ceux qui refusent cette date du souvenir sauront que les 155 sénateurs qui ont voté CONTRE sont des citoyens de paix et du rassemblement du peuple français ...

 

En région Centre :

 

Eure et Loir : sur trois sénateurs, trois sénateurs ont voté CONTRE : messieurs Albéric de Montgolfier, Joël Billard et Gérard Cornu.

 

Loir et Cher : sur deux sénateurs, une sénatrice a voté CONTRE : Madame Jacqueline Gourault.

 

Loiret : sur trois sénateurs, deux ont voté CONTRE : Eric Doligé, Jean Noël Cardoux.

 

Cher : sur deux sénateurs, deux ont voté CONTRE : François Pillet, Rémy Pointereau.

 

Indre : sur deux sénateurs, deux ont voté CONTRE : Jean François Mayet, Louis Pinton.

 

Indre et Loir : sur trois sénateurs, aucun.

 

 

Repost 0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 16:47

plaque 1962Dans son article du 29 Octobre, Esther Benbassa sénatrice d'Europe Écologie Les Verts du Val de Marne va certainement se faire taper sur les doigts par ses amis de « l'entente cordiale » (qui ne pensent pas comme elle ou pire qui se situent dans la pensée unique) pour avoir eu la franchise d'exprimer tout haut sa vision (vu du Sénat) sur les commémorations « France-Algérie »...

 

On peut apprécier le titre de l'article, même si on n'est pas militant à E.E.L.V. (la preuve) :

« Vu du Sénat # 10 : Si vous n'avez pas de pain, vous avez au moins des commémorations... ». Un titre qui prête à sourire, mais attention aux petits points de suspensions qui nous ouvrent quatre chapitres intéressants :

 

En préambule, cette directrice d'études à l'E.P.H.E. (Sorbonne), rappelle que « l'histoire est en effet ce qu'elle est, loin d'être immaculée, à la différence de ce que certains voudraient. »

 

Avec un premier exposé sur

1- la manie commémorative.

 

Son deuxième exposé est consacré au

2- 17 Octobre, date historique (pour les Algériens en France et les Français de la Métropole de cette année là).

 

Un troisième qui relate le

3- 19 Mars, une date polémique (pour les Pieds Noirs, les Harkis, mais pas seulement...).

 

Et enfin pour le plaisir

4- Les parlementaires-potiches sont las!

 

J'ai trouvé l'écrit de cette sénatrice de la République Française passionnant et je vous invite à le lire :

http://www.huffingtonpost.fr/esther-benbassa/commemoration-guerre-algerie_b_2037263.html

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : le blog ballester.jean-paul
  • : Les coups de gueule et Les coups de coeur du citoyen très ordinaire que je suis pour toute chose qui m'interpelle !
  • Contact

Mes Gazettes

voici quelques liens :

 

Blog de Sébastien Tarazon

http://bastoun28.over-blog.com/

 

Logiciel de protection enfants

http://www.michaelballester.fr/

 

Perche Web

http://www.perche-web.com

Recherche

Les blogs de mes amis

Guy Leuvrey et David Aumont

http://i-maintenon.blog4ever.com

Michel Lefrançois

http://www.jaime-illiers-combray.com/

 

Archives