Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 11:13

Pour cette dernière partie, je voudrais tout simplement rendre hommage à cette équipe que j’ai trouvé en arrivant en 1970 au journal.

 

L’abbé André Boucher qui avec un esprit de bâtisseur voulait apporter dans chaque foyer un témoignage concret du chrétien, laissant germer en chaque individu une réflexion sur l’engagement à prendre, à poursuivre dans son milieu de vie … Rassembler les chrétiens au-delà des clivages sociaux, politiques dans une ville en pleine transformation économique avec le développement de ce nouveau quartier populaire des « gauchetières ». Il souhaitait que les jeunes trouvent une place pour s’exprimer, se réaliser.  Après m’avoir sollicité plusieurs fois, il a su me convaincre de rejoindre cette toute petite équipe de rédacteurs laïcs.

     Le seul journaliste professionnel de l’équipe : Monsieur Emile Debray, ancien scout de France, président de l’Association Saint Jean, responsable de la section théâtre, c’est avec lui que j’ai beaucoup appris à travailler la scène et il m’a même obtenu un premier contrat pour une fête dans un département voisin. En dehors des articles et des contes qu’il écrivait pour le journal « Horizons », il était aussi auteur de Pièces pour la section théâtre de l’A.S.J.  Un homme de culture et d’écriture.

  Monsieur Rémi Fauquet a su quant à lui, mettre son talent professionnel au service de la correction des textes, des syntaxes. A la relecture du contenu du journal avant que soit signé « le bon à tirer », on pouvait trouver dans les marges ses annotations indiquant des « coquilles » pour que l’imprimeur rectifie.  Ensuite, Rémi Fauquet fut en plus de sa mission première, l’historien local pour notre journal… J’ai le souvenir d’un homme très calme, très ponctuel, c’est sans doute toutes ces qualités et bien d’autres que j’ai pu apprécier qui l’ont conduit à la présidence de la Société de Tir La Percheronne de 1969 à 1980.

 

Anne Dumas, prof de métier, engagée dans l’action catholique savait très bien nous communiquer des articles qui pour le lecteur étaient une source d’interpellation sur le vécu au quotidien.  J’ai pu apprécier les connaissances d’Anne, ses valeurs et ses engagements aussi bien au comité de rédaction que dans le Conseil d’Administration de l’Association Culture et Loisirs.

 

Pierre Coulon toujours accompagné de sa pipe, artisan ébéniste rue du Paty, engagé dans différents mouvements chrétiens, était surtout notre « critique littéraire » lors du choix des textes et des photos car il reflétait assez bien les « réactions du lecteur » en général. Il avait une autre mission, tenir les comptes de la paroisse. Pierre Coulon fut élu au Conseil Paroissial…

 

Manuel Morillon, (le cousin du général) cadre industriel, membre fondateur du Comité du « Centre Paroissial des Gauchetières » trop pris par ses engagements est resté peu de temps à la rédaction du journal, j’ai rejoint Manu au bureau de l’Association Culture et Loisirs « filiale » du Comité du Centre Paroissial des Gauchetières où ensemble nous avons beaucoup œuvré en créant différentes sections pour accueillir jeunes et moins jeunes de ce quartier en développement.


Bernard Dandrel, directeur d’une agence bancaire mutualiste où j’ai été pendant plusieurs années son collaborateur, responsable du Secours Catholique local, membre de différents mouvements chrétiens et liturgiques, dirigea quelques temps « les ménestrels du perche »  jusqu’au retour du Service Nationale de Jean Pierre Bagland…

Bernard Dandrel cessa progressivement son activité au sein de notre Comité de Rédaction, pris par sa promotion en 1975 de Responsable du développement des Agences du Crédit Mutuel sur le secteur  Perche.  Peu de temps après, j’ai été l’un des premiers à être informé du choix qu’il avait fait avec son épouse Monique : stopper sa carrière prometteuse de « banquier » pour se consacrer aux plus démunis, c’est ainsi qu’il fut professionnellement chargé de gérer le Secours Catholique du département d’Eure et Loir, puis il s’en alla pour le siège parisien et là  en 1984 Bernard fonde la première « Banque Alimentaire Européenne »,  à lire sur :

 http://www.fldhebdo.fr/reagir-sur-trois-questions-a-bernard-dandrel-fondateur-des-banques-alimentaires-com4101-70.html

Bernard Dandrel, l’homme simple et discret, fut le premier président de la Fédération Française des Banques Alimentaires en 1986, il contribua à la création de la Fédération Européenne dont il fut son président de 1994 à 2006. En 2007 on pouvait noter l’existence de 188 banques alimentaires réparties dans 17 pays d’Europe. Il est aujourd'hui Président d'Honneur.

J’ai aussi une pensée pour tous ces bénévoles qui sont venus au fur et à mesure  rejoindre l’équipe pour contribuer d’une manière ou d’une autre à donner du « sel » à ce journal : les rédacteurs, les correspondants,  les distributeurs, les démarcheurs publicitaires dont Raymonde Geoffroy. A Pierre Bidault et Antoine Fouqueray fidèles compagnons de mes reportages… Sans oublier l’équipe de prêtes qui nous a accordé une totale confiance tout en nous « guidant » sur le chemin…  
J’espère qu’au fur et à mesure de nos départs de la rédaction, nous avons su transmettre aux nouveaux arrivés cet « enthousiasme » de l’abbé Boucher et de l’équipe fondatrice  « aller dans chaque foyer témoigner de l’évangile par la révélation journalistique des engagements des uns et des autres pour un monde meilleur qui commence devant notre porte».

 En regardant ce 200ème numéro qui nous annonce Noël je pense tout haut «  c’est formidable Horizons est toujours là », les rédacteurs se sont renouvelés, le journal s’est transformé  mais quelque part dans ma tête j’entends sans cesse ce refrain des poppys  « non, non rien à changé… » la pauvreté est toujours à notre porte, les maltraitances, les injustices sociales n’ont pas disparues, …  Alors qu’avons nous fait de tout ce temps ?  http://www.youtube.com/watch?v=V9Po8lSIKww

 

En conclusion, je souhaite tous mes vœux de bonne continuation et de longue  persévérance à toute l’équipe de la rédaction du Journal « Horizons ».

 

 

 

Repost 0
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 21:25

Les années 75 – 79.

Notre journal paroissial ne cesse d’évoluer, de quatre pages, il passe à huit pages en recto verso (soit seize pages) pour la locale et toujours l’encarté « Images du Mois » avec ses seize pages plongées sur l’actualité en France et dans le monde. On y trouve des dossiers sur la « culture »,  le « sport », « le social », « les faits de société », « la vie de l’église », « la politique », et même des dossiers sur la protection  de la nature et de l’environnement… Une véritable revue de 32 pages qui reflète nos interrogations, nos souffrances, nos révoltes…  et qui est un véritable lien entre tous les habitants de nos trois cités percheronnes… Une revue largement commentée par ses lecteurs avec parfois des articles sujets à développer le débat…  

Nos annonceurs ont apporté un généreux soutien  en investissant dans la publicité, du petit pavé à la grande page…  L’encouragement des uns et des autres a fait que nous avons publié un numéro spécial en Octobre 1975, une sorte d’annuaire avec guide des différentes démarches à la clef.  Recensement des diverses administrations, des différents organismes sociaux, médicaux, des associations sportives, culturelles, caritatives, religieuses et de loisirs, des établissements de l’Enseignement public, catholique et spécialisé…  Si ma mémoire est bonne, Horizons a été le premier à publier ce genre de « guide » sur le territoire des trois communes …

Nous nous retrouverons prochainement pour un nouvel épisode relatif à ce lancement du journal « Horizons », afin de ne pas être trop nostalgique, je pense que ce huitième rendez vous sur mon blog sera le dernier.

A bientôt.

Repost 0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 14:48

Décembre 1972, le journal change de format et le comité de rédaction décide de s’abonner à « Images du Mois », magazine de Bayard Presse destiné à être « encarté » dans les journaux paroissiaux.  Par cet ajout l’équipe souhaite apporter aux habitants du secteur interparoissial de Nogent le Rotrou une complémentarité à l’actualité locale, un autre regard sur l’église dans le monde, un autre éclairage sur l’engagement des chrétiens dans la « vie actuelle »… avec en support des dossiers (parfois dérangeant) réalisés par des journalistes professionnels.

Un grand pas en avant vient d’être effectué, « ce pas » a un coût, je me charge donc de faire une étude sur une pagination publicitaire pour amortir les frais d’abonnement à « Images du Mois » et à l’impression du journal… Ci-dessous deux clichés d'Images du Mois :

Dans mon prochain épisode, nous trouverons encore de ces clichés souvenirs, voir nostalgiques qui appartiennent aux anciens de Nogent, de Margon, de Saint Jean Pierre Fixte… et qui sont prêts à partager avec les nouveaux habitants des années « 80 et plus » ...

 

A très bientôt sur mon blog. 

Repost 0
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 14:50

1972…  Le clergé nogentais sous la responsabilité du Père Crespy décide d’associer plus étroitement les chrétiens à la vie pastorale mais aussi à la vie administrative et financière de l’église nogentaise. Dans cette perspective, le Conseil Paroissial voit le jour avec la représentativité de laïcs élus par la communauté chrétienne locale. La structure de fonctionnement du journal « Horizons » se trouve quant à elle modifiée.

 

 Le changement à « Horizons » confirme l’abbé Simon à la direction de la publication et me charge de la responsabilité de la Rédaction  Être « Rédacteur en Chef », c’est disposer d’une certaine réflexion sur le contenu des articles à diffuser, c’est aussi s’occuper de l’animation de l’équipe de rédacteurs, de la mise en page du journal, des relations avec l’imprimeur, des rentrées financières….  C’est une tâche très prenante que je vais assumer bénévolement  jusqu’en 1979 (année de ma nouvelle affectation professionnelle), je me souviens  de mes déplacements en voiture à l’imprimerie « Le Carillon » à Moncé en Belin (proche du Mans) pour la fabrication de la maquette à chaque parution du journal (avec ce trop ou pas assez d’articles) …

Un travail de concertation se met en place au sein de la rédaction pour dynamiser notre journal en le rendant encore plus attrayant et plus proche des habitants. Ainsi débute la rubrique de « Nogent Ancien » rédigée par Rémi Fauquet, une page est mise à la disposition de toutes les associations locales, des « rédacteurs occasionnels » nous rejoignent  pour nous communiquer des textes d’informations ou de réflexions…

 

Lors de mon prochain épisode, je vous présenterai encore d’autres changements qui ont transformé « Horizons »,  en attendant, voici quelques « clichés souvenirs » de ces années.


 

Repost 0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 15:13

1971 … La rédaction du « journal » a décidé d’aller à la rencontre des habitants sous la forme de reportages…  Une équipe se constitue avec Antoine Fouqueray  (assistant technique et chargé du conducteur d’interview), Pierre Bidault (chauffeur, photographe, preneur de son) et moi-même l’intervieweur.


Bernard Dandrel nous prête un gros « Révox » pour enregistrer nos interviews, l’interview réalisé, il nous faut prendre pendant nos jours de repos le temps de transcrire par écrit (à l’aide d’une machine à écrire) le contenu enregistré sur la bande magnétique. Chaque reportage devient une « expédition »… pleine de vitamines.

Mon souvenir le plus marquant a été le reportage réalisé sur un couple de « Hippies » vivant à quelques kilomètres de Nogent le Rotrou et qui a valu au clergé et aux différents rédacteurs laïcs une pluie de réactions en tous genres (par courrier, par téléphone et même lors de rencontres dans la rue), ce fut pour notre comité de rédaction le résultat d’un sondage non programmé. 1/ «  notre journal était largement lu dans plus de 80 % des foyers », 2/ « les lecteurs n’étaient pas forcément des pratiquants, voir même des chrétiens » … Cela a été pour l’équipe de prêtres et de laïcs de la Rédaction non seulement une satisfaction mais une envie de faire encore mieux.

Faire mieux je ne sais pas si cela était du possible dans les années 1970, mais faire aussi bien en réveillant les « consciences » des uns et des autres, oh que oui ! 

Avant de nous retrouver prochainement pour un cinquième épisode d’un « Horizons » dont la structure se transforme doucement… voici un conte écrit par Emile Debray pour le journal…

Repost 0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 13:33

1971 est l’année du changement avec le départ de l’Abbé André Boucher vers la commune de Champhol (près de Chartres). Son remplaçant, l’abbé André Simon (originaire du Perche Ornais), prend la charge de la paroisse Saint Laurent et du Journal Horizons.

 

En date du 22 Aout, c’est la mise en place par Monseigneur Michon évêque de Chartres, de l’Abbé Crespy, « premier curé de l’église de Nogent le Rotrou » et responsable de la paroisse Notre Dame en remplacement du Chanoine Verdier-Dufour.

Dans l’édito d’Octobre 1971 du journal Horizons, l’abbé Crespy ( dont ses origines sont auvergnates ) titre «  Quel sera le nouveau visage de l’église de Nogent ? » et en sous titre « un début de réponse à votre attente » et de conclure son éditorial : 

1971, c’est aussi l’inauguration de la chapelle Saint Jean Baptiste dans le quartier des gauchetières, l’affectation de l’abbé Stéphan  (vicaire à la paroisse Saint Hilaire) à ce nouveau lieu de culte… 

Voici ci-dessous quelques clichés du journal interparoissial  « Horizons »….

Vous l’avez sans doute compris, en cette période de renouvellement, commence à se dessiner un changement dans le concept du journal interparoissial…  

Je vous retrouve bientôt pour un quatrième épisode des souvenirs du journal Horizons !

Repost 0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 09:15

1960 / 1980, nous vivons une période heureuse dans le « bassin nogentais » où les entreprises s’agrandissent et embauchent, les communes se développent avec une population venue en partie du monde rural qu’il faut loger, c’est aussi l’arrivée des « français repliés d’Algérie » qu’il faut intégrer…  Le quartier des « gauchetières » prend un peu plus d’importance chaque année avec la construction d’immeubles H.L.M., de pavillons individuels, d’un Centre Commercial, d’un groupe scolaire… Le projet de construction d’une chapelle dans ce quartier est à l’étude, un comité de gestion est créé avec Raymond Savigny à la présidence, Maurice Ménager à la trésorerie  et des habitants du quartier…

 

 En 1970, je suis sollicité par l’Abbé Boucher pour renforcer le comité de rédaction, rue du Pressoir (Presbytère Saint Laurent). L’équipe de prêtres se compose du chanoine Verdier-Dufour, curé de Notre Dame, l’abbé Folliot, curé de Saint Hilaire, l’abbé Boucher, curé de Saint Laurent, l’abbé Stéphan, (vicaire de la paroisse Saint Hilaire) curé de la future chapelle Saint Jean Baptiste. Du côté des laïcs :Emile Debray, Bernard Dandrel, Anne Dumas, Pierre Coulon, Rémi Fauquet  (notre correcteur qui deviendra notre historien), Manuel Morillon, Michel Aubin…  et bien d’autres laïcs qui interviennent occasionnellement à la rédaction d’articles, ( Antoine Fouqueray, Pierre Bidault, Paule Marsaly…. ) La mission qui met confiée : créer une tribune des Jeunes.  Le journal porte un autre regard sur la vie nogentaise, la communauté chrétienne bouge… car "l'église" doit s'adapter aux différents changements ! 

En attendant de me retrouver pour une troisième partie, je vous invite à écrire un petit mot sur mon blog qui pourrait compléter mon récit
 !

 

Voici quelques clichés du journal des années 1970 avec la « pub » des généreux annonceurs !


 


 A très bientôt !
Repost 0
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 09:55

Merci à Bernard Esnault de m’avoir confié quelques numéros « d’Horizons », histoire de me rafraîchir la mémoire.  Je me souviens de ces pionniers qui ont collaboré à la création du 1er Numéro du journal interparoissial de Nogent le Rotrou sorti il y a 41 ans (en février 1968) sous le nom d’ Horizons. Pourquoi ce nom au pluriel ? Tout simplement pour souligner l’écoute de « l’église nogentaise » et son ouverture à toutes et à tous, sans distinction.

 Emile Debray (journaliste de profession) et président de l’Association Saint Jean a été l’un des « moteurs » avec l’Abbé André Boucher (curé de la paroisse Saint Laurent) de la mise sur orbite de ce bimensuel qui se voulait aussi être « un lien fraternel » non seulement entre les chrétiens mais avec l’ensemble des habitants des communes de Nogent le Rotrou, Magon et Saint Jean Pierre Fixe. 

Un quatre pages comprenant des informations paroissiales sous le « visuel » de chaque église… Un « repiquage autorisé » d’articles du Journal La Croix, Témoignage Chrétien, la vie Catholique ;;;  mais aussi des articles locaux (écrits par les quelques rédacteurs) sur les mouvements divers de l’Action Catholique,  sur l’Association Saint Jean,  sur le Patronage, scouts, guides de France, Secours Catholique…  Et même des contes de la plume d’Emile Debray. Petit à petit le journal va développer son contenu en s’ouvrant progressivement à l’actualité locale…

 

Ci-dessous quelques clichés de 1968 à 1970…




Vous trouverez, à droite sur mon blog dans la catégorie « anniversaire Horizons » cet article et d’autres à suivre…  Amis Nogentaises, Nogentais, je vous invite à y laisser vos commentaires.

Repost 0

Présentation

  • : le blog ballester.jean-paul
  • : Les coups de gueule et Les coups de coeur du citoyen très ordinaire que je suis pour toute chose qui m'interpelle !
  • Contact

Mes Gazettes

voici quelques liens :

 

Blog de Sébastien Tarazon

http://bastoun28.over-blog.com/

 

Logiciel de protection enfants

http://www.michaelballester.fr/

 

Perche Web

http://www.perche-web.com

Recherche

Les blogs de mes amis

Guy Leuvrey et David Aumont

http://i-maintenon.blog4ever.com

Michel Lefrançois

http://www.jaime-illiers-combray.com/

 

Archives